Comparatif des différentes poêles : inox, céramique, tefal, fonte, acier, aluminium, …

La poêle est devenue, avec le temps, un élément incontournable de la cuisine. Les amateurs comme les professionnels de cuisine ne peuvent plus s’en passer, puisqu’elle sert à réaliser différents mets. Toutefois, il existe une variété de poêles avec leurs avantages et désavantages.

En effet, toutes les poêles ne sont pas faites pour saisir, griller, mijoter, faire une omelette, etc… Chacun d’eux a ses avantages et ses inconvénients. Ce qui, en définitive, fait leur force ou leur faiblesse selon les aliments à cuire et leur mode de cuisson. Savoir les nettoyer est également important, car, plus vous en prendrez soin, mieux seront vos plats.

Alors, comment choisir sa poêle ? Quel type de revêtement adopter ? Avec ou sans antiadhésif ? Quel est le mode de cuisson idéal ? Voilà autant de questions auxquels nous répondons dans les paragraphes qui suivent.

 

La poêle, l’ustensile de cuisine aux caractéristiques variables

La poêle est définie comme étant un instrument de cuisson dont les rebords sont bas. Il est utilisé en cuisine et permet la réalisation de bon nombre de mets. Il a donné naissance au verbe poêler qui signifie cuire à la poêle. Comme dit précédemment, il existe un grand nombre de poêles. La poêle à crêpe ou à omelette, le poêlon, la poêle à frire, la poêle à poisson, etc. Toutes ces poêles sont faites dans divers matériaux. Elles peuvent être munies de poignées (une ou deux) ou d’un manche court ou long.

Toutefois, il existe deux grandes catégories qui s’opposent. Il s’agit des poêles sans antiadhésif et celles avec antiadhésif. Lors de la cuisson, le revêtement antiadhésif évite l’adhésion des aliments à sa surface. Il y en a néanmoins qui, bien que sans antiadhésif, en acquiert progressivement la propriété.

 

Quelles sont les différentes poêles et revêtements qui existent

Inox, acier, céramique, téflon, antiadhésive, aluminium, cuivre, fonte, pierre, etc. Il existe tellement de matières, de revêtements et de matériaux que ça en devient déroutant. Les commerces de poêles ne cessent de s’enrichir de matériaux récents. On y trouve aussi d’anciens matériaux remis au goût du jour.

 

En inox

poêle inox - Guide complet sur les poêles

Le côté hygiénique de l’inox (acier inoxydable) est assez intéressant. Sa neutralité biologique rend son entretien aisé. Les poêles en inox peuvent être nettoyées à l’aide d’eau et de produit nettoyant. L’inox ne présente aucune particularité dangereuse pour les aliments. Bien au contraire, il conserve aux aliments, leurs valeurs nutritives. Il permet également de faire ressortir la subtilité des goûts. L’inox est incassable, inaltérable, bref, très résistant. Il existe plusieurs qualités d’inox, à savoir, l’inox 18/0, l’inox 18/8 et l’inox 18/10. Celui utilisé pour fabriquer les ustensiles de cuisine est également utilisé pour les instruments chirurgicaux à cause de sa neutralité. Il est composé de chrome (18%) et de nickel (10%). D’où sa dénomination d’inox 18/10.

En général, les poêles en inox et en acier sont sans revêtement antiadhésif. Toutefois, la chaleur ne se diffuse pas bien dans une poêle en inox. Même s’il peut très vite chauffer et endurer de grosses températures, ce matériau conduit mal la chaleur. Pour y remédier, vous devez alors bien huiler la poêle ou bien choisir vos aliments et leur mode de cuisson. Il existe néanmoins dans le commerce, des poêles en inox conçues pour remédier à ce défaut. Elles possèdent un socle composé de diverses strates métalliques condensées et enrobées par de l’inox.

Ces strates métalliques contiennent :

  • du fer permettant de cuire les aliments à l’induction,
  • de l’aluminium permettant de mieux diffuser la température.

Il est important d’attirer votre attention sur la qualité de l’inox. En effet, une poêle conçue avec l’inox de mauvaise qualité n’empêchera pas les aliments de se coller à la surface de coction. Cela provoque également une instabilité des molécules d’inox qui peuvent migrer dans votre repas. Il n’existe pas de méthode spécifique pour s’assurer de la qualité de votre inox. Le mieux c’est de toujours vous renseigner avant votre achat.

Pour ce faire, prenez l’habitude de lire les informations figurant sur l’emballage. Le nickel peut aussi provoquer des allergies chez certains individus. Tâchez de vous assurer avant tout achat que ce n’est pas votre cas. Une poêle plus épaisse vous permet de réduire les risques d’avoir des particules d’aluminium dans vos plats. Les poêles en inox brut sont cependant conçues pour durer le plus longtemps possible. Vous en trouverez à moins de 120 euros. Tefal, De Buyer, Beka, Lagostina, voici quelques marques qui devraient vous apporter satisfaction.

 

En acier

Les poêles en acier sont les poêles les plus simples de par leur fabrication et leur utilisation. Elles sont faites en tôle d’acier façonnée à la machine. Cette dernière exerce une certaine pression sur la tôle afin d’obtenir le résultat souhaité. Pour finir, un manche y est vissé, soudé ou encore rivé. Tout comme l’inox, l’acier ne représente aucun danger pour les aliments.

La rouille peut s’attaquer à votre poêle. Ce qui serait regrettable. Pour ça, aucun lavage en machine ne doit être effectué. Évitez aussi l’utilisation de produits nettoyants. Ils sont pour la plupart trop agressifs pour ce matériau. Le nettoyage des poêles en acier se fait de la manière la plus simple possible. C’est-à-dire qu’un rinçage à l’eau chaude suffit amplement. Vous pouvez si nécessaire, la frotter à la brosse ou l’éponge en fer pour la débarrasser des résidus résistants. La grande résistance de ce matériau vous permet même d’utiliser des ustensiles en métal pour cuisiner.

Les poêles en acier, loin de se détériorer, s’améliorent au fil du temps, à chaque utilisation. Cela leur confère ainsi les fameuses propriétés des revêtements antiadhésifs. Mais pour cela, il faut prendre quelques petites précautions d’usage. Il s’agit d’une opération qu’il faudra répéter souvent. Elle consiste tout simplement à chauffer de l’huile dans votre poêle. Les micros interstices de l’acier seront alors comblés par cette huile. Elle formera à la longue, un enduit protecteur qui empêchera également le métal de rouiller. Cette opération s’appelle le culottage.

Vous pouvez vous procurer votre poêle en acier à partir de 20 euros. C’est un très bon investissement, car ce matériau a une très longue durée de vie.

 

Tefal

poêle tefal - Guide complet sur les poêles

Petit rectificatif, Téfal est plus la marque que le revêtement lui-même. Ainsi, on parle plutôt de revêtement au Téflon. Depuis des dizaines d’années, ce revêtement est celui que les artisans emploient le plus. Ses propriétés antiadhésives exceptionnelles font des poêles, celles qui en sont revêtues, des ustensiles incomparables. Le téflon existe sous plusieurs versions de qualité acceptable en fonction de leurs composés. Mais, elles ont toutes en conjoint ce composant basique dénommé polytétrafluoroéthylène (PTFE). C’est à lui que votre poêle doit ses propriétés antiadhésives. Ce composé est malheureusement source d’ennuis.

On lui reproche en effet de libérer des gaz nocifs dès que la température de cuisson atteint les 160°C. Associé à l’acide perfluorooctanoïque, il peut causer de sérieux dégâts sur la santé.

Le coût dépend du modèle Téfal que vous convoitez. Ils sont en général plus ou moins abordables : un peu plus de 40 euros.

Antiadhésive

Poêle antiadhésive - Guide complet sur les poêles

Une poêle antiadhésive est une poêle dont la surface de cuisson est revêtue d’un matériau ou d’une substance empêchant les aliments de s’y coller. La grande majorité des revêtements utilisés ne supporte pas les températures trop élevées. Elles risquent, dans le meilleur des cas, de perdre ses propriétés antiadhésives en un rien de temps. Dans le pire des cas, elles peuvent se décoller aussi vite.

Pour y remédier, de plus en plus de revêtements voient le jour. Ils proposent des matériaux plus naturels, plus résistants, afin que vous puissiez utiliser votre poêle aussi longtemps que possible. Retenez quand même que les poêles à revêtement antiadhésif, ont leurs limites et ne durent pas longtemps. Il faut pourtant reconnaitre qu’elles sont moins coûteuses que toutes les autres. Leur coût est fonction du matériau employé pour sa réalisation.

 

En aluminium

Les poêles en aluminium sont avant tout d’une très grande légèreté. Ils sont en général d’excellents conducteurs de chaleur. C’est-à-dire que cette dernière est bien diffusée sur toute la surface de cuisson. Les poêles en aluminium sont accessibles à toutes les bourses à partir de 15 euros en moyenne. Mais ce matériau n’est cependant pas conseillé pour la cuisine. Il peut facilement se déformer et ses molécules pouvant se mélanger à vos mets durant leurs cuissons. Ces derniers pouvant facilement adhérer à la surface de cuisson de la poêle.

 

En céramique

poêle en céramique - Guide complet sur les poêles

Depuis cinq ou six années, les poêles revêtues de céramique sont disponibles dans les commerces. Elles sont connues pour ne contenir aucun agent toxique. Du moins, c’est ce qu’on en dit à ce jour. Et pour cause, elles sont faites majoritairement, à base d’eau et de silice. Elles sont conçues pour résister à l’usure, aux éraflures et à la corrosion sur une certaine période. La détérioration de ce revêtement engendre des problèmes communs à toutes les poêles antiadhésives. En d’autres termes, l’aluminium emprisonné sous les couches du revêtement peut être libéré dans la nourriture. Il est donc important de l’utiliser et de l’entretenir avec délicatesse à cause de sa fragilité.

Elles sont écologiques de par leur constitution et de leur fabrication. Par contre, elles vous reviendront à un peu plus de 60 euros.

 

En fonte

poêle en fonte - guide-complet-poeles

Il existe au total deux différents types de fonte. La fonte naturelle et la fonte émaillée. Ce matériau a les mêmes propriétés que l’acier. Mais la chaleur s’y diffuse plus vite et de façon plus homogène. Sur ce point, il est plus proche du cuivre. Mais la fonte est largement plus lourde que tous les autres matériaux. Les poêles en fonte peuvent supporter un mode de cuisson vif.

Il est vrai que l’émail contenu dans la fonte émaillée rend la poêle anti adhérente. Mais l’émail peut aussi être très néfaste. Il peut renfermer des colorants, de l’arsenic, du cadmium et du plomb. C’est dur de savoir au coup d’œil si c’est le cas ou non de votre poêle. Référez-vous alors à son emballage. Si la fonte dure assez longtemps, ce n’est pas le cas de l’émail qui peut vite s’user et se rayer. Ce qui affecterait grandement la qualité de votre repas.

La fonte naturelle est plus résistante que la fonte émaillée. Mais il est nécessaire de procéder à son culottage afin qu’elle acquière l’anti adhérence. Pour son nettoyage il faudra procéder comme avec l’acier.

Une autre alternative intéressante, la fonte émaillée, qui est également un matériau sain avec une circulation homogène de la chaleur à la manière du cuivre et qui évite aux aliments de coller. L’ennemi de la poêle en fonte, c’est son poids, mais elle peut être très intéressante pour la cuisson des viandes qui ne nécessite pas généralement de prendre la poêle en mains pendant la cuisson.

Vous pouvez en trouver à partir de 15 euros.

 

En pierre

poêle en pierre - Guide complet sur les poêles

C’est par abus de langage qu’elles sont ainsi dénommées. C’est limite de la tromperie, car les poêles en pierre n’ont pas d’existence avérée. Il s’agit tout bonnement d’un mélange entre de la pierre en poudre et un traditionnel revêtement antiadhésif contenant du PTFE. Cette fusion rend la poêle plus résistante.

 

À induction

poêle a induction - Guide complet sur les poêles

Les poêles à induction sont celles adaptées à ce mode de cuisson. Ce sont des plaques dont le fonctionnement se rapproche plus du principe des aimants. En effet, ces plaques génèrent de la chaleur au contact d’une poêle en métal, grâce à un champ magnétique.

Elles sont disponibles en magasin à partir de 18 euros et durent assez longtemps.

 

En cuivre

C’est l’ustensile de cuisine par excellence pour tous les cuisiniers chevronnés. Elle est assez coûteuse et très souvent destinée aux chefs et autres spécialistes de la cuisine. Les poêles en cuivre conduisent très bien la chaleur. Leur sensibilité aux températures leur permet de vite chauffer et refroidir, rendant ainsi la cuisson plus précise.

Par contre, le cuivre n’est pas fait pour être en contact avec les aliments. C’est pour cela que la surface de cuisson est revêtue d’inox ou d’étain. Celles avec un revêtement en inox vous offrent un double avantage à savoir, les propriétés de ce matériau couplées à celles du cuivre.

 

Les différents usages de la poêle

C’est une erreur commune de croire que tout peut être fait avec une unique poêle. Et pourtant c’est ce que nous faisons. Toutes les poêles ne supportent pas les mêmes modes ou températures de cuisson. Il faut donc pour chaque aliment, une poêle adéquate afin d’en conserver l’odeur et le goût. D’où l’importance des poêles avec ou sans revêtements.

 

Poêle à frire

Elle est idéale pour les fritures, car elle nécessite très souvent une chaleur très élevée. Elle est propice à saisir ou griller de la viande. Préférez donc des poêles en fonte, en acier, en inox ou en cuivre.

 

Poêle à Wok

C’est une sorte de sauteuse particulièrement utilisée dans la cuisine chinoise. Ses bords sont plus hauts et plus évasés qu’une poêle traditionnelle. Idéale pour cuire, sauter et mijoter. Optez pour l’inox et l’acier.

 

Poêle à crêpe, omelette

La cuisson d’une crêpe ou d’une omelette nécessite un feu doux. Cela permet une cuisson homogène et un doré progressif. Les poêles antiadhésives sont donc toutes indiquées. Faites néanmoins attention aux revêtements employés.

Il faut choisir précautionneusement vos poêles pour une cuisson à l’induction. Elles doivent absolument être faites de métal. L’inox, l’acier, l’aluminium, le cuivre et la céramique peuvent être utilisés. Il est tout de même recommandé de vérifier sur l’emballage.

 

Quelle poêle pour gaz ?

Pour le gaz, tous les matériaux peuvent convenir. À condition de choisir et surveiller la hausse de la température.

 

Quelle poêle pour cuisinier sainement ?

Pour des cuissons saines, optez pour des matériaux naturels et non polluants (sans PFOA, PTFE, plomb, cadmium …). Choisissez plutôt pour des poêles en fonte naturelle, en acier, en inox, en céramique et en cuivre.

 

Les éléments toxiques que l’on peut trouver dans certaines poêles

De tous les éléments qui interviennent dans la conception des poêles, certains s’avèrent nuisibles pour la santé de l’homme.

 

Téflon / PTFE

Le téflon ou PTFE (polytétrafluoroéthylène) qui, une fois surchauffé (moins de 160°c), émet des gaz. La toxicité de ces derniers a été reconnue par plusieurs agences sanitaires. Ce qui le rend encore plus dangereux, c’est l’acide perfluorooctanoïque (PFOA) qu’il peut renfermer.  Il sert à fixer le PTFE et peut causer le cancer.

 

PFOA

Le PFOA a été répertorié POP (polluant organique persistant) en 2009. Le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer) l’a déclaré substance cancérigène. Elles ont alors été retirées du marché. À l’achat, vérifier que votre poêle date d’après 2015. C’est à partir de cette date que Téfal a produit des poêles saines. Son contenant doit également indiquer que la poêle ne contient pas de PFAO. Par contre, lorsque l’achat a été effectué avant 2015, il est recommandé de vous en débarrasser. Faites de même lorsqu’elle est éraflée.

 

Cadmium et Plomb

Le plomb et le cadmium sont des éléments très toxiques. Le cadmium peut à la longue endommager vos poumons, votre foie et vos os. Le plomb quant à lui, est extrêmement cancérigène.

 

 

Quelles tailles de poêle peut-on trouver ?

Faire un bon choix peut s’avérer plus compliqué qu’il n’y parait. Mais alors, que choisir ?

Pour les tailles, vous devrez choisir en fonction du nombre de personnes qui mange à votre table. Elles sont comprises entre 20 et 36 centimètres. Soit petite, moyenne et grande poêle. Cette dernière pouvant nourrir jusqu’à huit individus. Elles ont aussi des formes variées ou fantaisistes (poêles à crêpe ou omelette).