Différentes cocottes – Guide Complet

Classées parmi les outils indispensables du cordon bleu, les cocottes sont très pratiques, et facilitent grandement la cuisson d’une variété d’aliments. Seulement voilà, une offre particulièrement prolifique s’est développée autour de cet ustensile de cuisine, ce qui peut vous intimider lorsque vous envisagez vous en procurer un.

Entre les différents choix de matériaux de construction (fonte, céramique, fonte d’aluminium, inox…) et types (autocuiseur, cocotte-minute…), il est très facile pour un non-connaisseur de se perdre. Toutefois, avoir une vue globale sur l’ensemble des cocottes qui existent et bien évaluer ses besoins aident à réaliser une bonne acquisition.

Dans cet article, nous avons tenté de vous dire absolument tout ce qu’il faut savoir pour opérer le meilleur choix de cocotte. Vous y trouverez notamment des comparaisons entre les différentes options qui s’offrent à vous.

 

Description + avantages/désavantages de chaque type de cocotte

 

Cocotte-minute ou cocotte en fonte ?

Cocotte - Différentes cocottes – Guide Complet - cuisson - cuisinier minimaliste

En raison de leur maniabilité, les cocottes constituent des accessoires indispensables en cuisine. La cocotte-minute et celle en fonte sont destinées à des usages différents. Si la première semble plus adaptée aux cuissons rapides, la seconde permet quant à elle de cuir lentement les aliments. La cocotte en fonte est bien lourde.

Son matériau de fabrication lui permet de bien conduire la chaleur et de la diffuser de façon homogène. Cela permet d’ailleurs une cuisson harmonieuse.

La cocotte en fonte possède un couvercle et est facilement manipulable même sur les foyers. Elle fonctionne sur le principe de la condensation, ce qui la rend particulièrement adaptée aux repas mijotés à feux doux. Son nettoyage ne pose pas grand problème. Il faut cependant la laisser se refroidir avant de la laver, de peur que le choc thermique n’abime son fond en émail.

Encore appelée autocuiseur, la cocotte-minute concentre la vapeur, et donc la pression énergétique en son sein, grâce avec son couvercle hermétique. Cette propriété lui permet de cuire plus rapidement les aliments.
Par exemple, une cuisson de la viande dans une cocotte en fonte à feux doux s’effectuera en une heure environ, alors qu’avec une cocotte-minute à feu vif, elle ne fera qu’un quart d’heure environ.

 

Cocotte en fonte ou en céramique ?

La cocotte en céramique se démarque des autres par la qualité de son matériau de construction. Elle permet des cuissons saines et peut même être passée au four. Elle ne pèse pas beaucoup et s’entretient facilement après usage. C’est un type de cocottes qui ne coûte pas cher. Mais, cet avantage se justifie par sa faible résistance et sa petite contenance. En effet, la cocotte en céramique est généralement utilisée pour la préparation de quatre personnes au maximum.

La cocotte en fonte quant à elle ne rouille quasiment pas. Elle est utilisable sur tous les feux et se nettoie facilement. En résumé, il n’existe pas d’énormes différences entre ces deux types de cocottes. Elles jouent à peu près le même rôle. Cependant, sachez que la cocotte en fonte nécessite l’utilisation de matières grasses avant la cuisson.

Il faut en outre noter qu’il existe aussi des cocottes en vitrocéramique. Réalisées avec une céramique constituée de microcristaux disposés dans une phase vitreuse, ces dernières résistent bien à la chaleur et sont polyvalentes. Elles peuvent s’utiliser au four ou sur tous les feux. Les cocottes en vitrocéramique sont également très faciles à nettoyer et résistent aux grandes températures.

 

Cocotte en fonte ou en inox ?

La cocotte en inox est réalisée dans un alliage de fer, de chrome (dans une proportion de 18 %), d’acier et de nickel. Elle est particulièrement résistante et très adaptée aux cuissons de longues durées. Par contre, les nombreux revêtements qui se retrouvent au fond de ce type de cocotte ne permettent pas d’assurer des cuissons à variation de température. Les cocottes en inox sont donc conseillées pour cuire avec précision, et maîtrise.

Les cocottes en inox ne se rouillent pratiquement pas, et se lavent sans problème. Elles ne coûtent pas chères, et durent dans le temps. Les modèles 10/18 sont les plus conseillés, car ils garantissent non seulement la sécurité alimentaire de l’utilisateur, mais aussi la résistance de l’accessoire au choc.

En dehors des qualités qu’on lui reconnaît, la cocotte en fonte coûte relativement plus chère que celle en inox. En revanche, cette dernière dure plus longtemps.

 

Cocotte en fonte d’aluminium

Considérée comme une version améliorée de la cocotte en fonte, elle est très conductrice et son faible poids la rend très maniable. Nettoyer la cocotte en fonte d’aluminium est en outre simple et facile. Particulièrement résistante, celle-ci vous aide à préparer des repas savoureux, en raison de sa très bonne conductivité de la chaleur. La cocotte en fonte d’aluminium est aussi anti adhérente et utilisable sur tous les feux.

Mais ce n’est pas tout. Grâce à sa répartition optimale de la chaleur, elle permet d’économiser de l’énergie. Cependant, la cocotte en fonte lui est préférée parce que l’aluminium représenterait un danger pour l’organisme humain. De plus, avec cette cocotte, il est impossible de faire une cuisson traditionnelle parfaite.

 

Cocotte en fonte ou autocuiseur ?

L’autocuiseur permet de cuire les aliments sous haute pression. Il est surtout basé sur le principe de cuisson à la vapeur. Cette propriété lui permet de respecter et de conserver la saveur des ingrédients, ainsi que leurs valeurs nutritionnelles. Dans d’autres situations, l’autocuiseur est également utilisé comme stérilisateur à cause de sa grande capacité à supporter des températures élevées.

Cependant, l’autocuiseur ne convient pas à la cuisson des aliments qui cuisent vite, et aux plats qui demandent des temps de préparation courts. La cocotte en fonte est tout le contraire de l’autocuiseur. Elle fonctionne par condensation et permet des cuissons progressives et à feux doux. En revanche, l’autocuiseur dure plus longtemps dans le temps, parce que le fond émaillé de la cocotte en fonte la rend fragile.

 

Cocotte en fonte ou tajine ?

Indiqué pour les cuissons à l’étouffée, le tajine est en réalité une cocotte en terre cuite, idéale pour les préparations à feux doux. Il met du temps à absorber la chaleur, mais la retient plus longtemps. Grâce à ce type de cocotte, les aliments conservent leur saveur et il n’existe aucun risque d’intoxication dû au matériel. En plus de ne pas coûter chère, la cocotte en tajine ne nécessite pas l’utilisation de matière grasse avant cuisson.

Néanmoins elle présente quelques défauts. Elle est très fragile en raison de son matériau de fabrication, et très sensible aux chocs thermiques. C’est donc selon l’utilisation que le choix peut s’opérer. Les adeptes de plats cuits de façon traditionnelle avec conservation de saveurs pourront donc aisément opter pour les tajines.

 

Marques Staub ou Le Creuset ?

Il existe de nombreuses marques qui fabriquent des cocottes de toutes sortes. Parmi elles, on retrouve Staub et « Le creuset ». Il s’agit des fleurons de la filière. Ces deux marques se distinguent le plus par la forme des couvercles des cocottes. Par exemple, Staub produit des couvercles à picots uniformément répartis à l’intérieur.

L’objectif est de réussir à réaliser la condensation, propriété principale des cocottes, surtout en fonte. Le couvercle de Staub est plat, lourd, et possède des bords relevés. La forme du couvercle et l’étalement des picots font que l’humidité retombe partout dans la cocotte.

Le couvercle de « Le Creuset » quant à lui n’est pas de la même forme. Il est lui concave avec un point de condensation. Il est évident que le procédé de condensation diffère entre les deux marques. En ce qui concerne « Le Creuset “ l’humidité résultante de la compensation tombe au milieu de la cocotte et ruisselle sur les parois. Son couvercle est léger d’ailleurs. Les couleurs utilisées diffèrent d’une marque à une autre. Staub produit des cocottes avec des couleurs brillantes réalisées par la technique de l’émail majolique.

‘Le creuset’ quant à lui produit plusieurs couleurs, ce qui rend particulièrement les cocottes présentables sur les tables. L’intérieur des cocottes ‘Le creuset’ est clair, et de couleur crème. Cela permet de voir correctement ce qui se passe à l’intérieur pendant les cuissons. L’intérieur des cocottes Staub est par contre noir mate. Elle permet de camoufler les usures éventuelles du temps.

Les poignées des cocottes Staub sont en acier tandis que celles des cocottes ‘Le creuset’ sont dans un matériau synthétique phénolique noir. Les deux marques se sont arrangées pour permettre aux utilisateurs de bien manipuler ces accessoires, même à des températures élevées. Staub propose une gamme de treize formes et tailles différentes de cocottes alors que ‘Le creuset’ n’en propose que dix. Sur le marché, les cocottes Staub coûtent généralement moins chères (de 20 à 30 dollars) que ‘Le creuset’. Les deux marques offrent à l’achat de leurs produits des garanties de longue durée.

Somme toute, voilà autant d’informations qui présentent les spécificités de ces deux marques très connues dans l’univers des cocottes. Il vous faudra tenir compte de toutes ses caractéristiques, mais aussi de vos besoins, avant d’opter pour l’une ou l’autre des deux.

 

Que faut-il retenir au final ?

Les cocottes sont nombreuses et possèdent chacune leurs spécificités. Leur choix repose sur le projet de cuisson, la nature des ingrédients qui seront utilisés, la contenance, ainsi que des matériaux de fabrication. Parmi leur grande variété, les cocottes en fonte sont les plus connues et ont d’ailleurs lancé de nombreuses marques dont Staub, mais aussi ‘Le creuset’. Ces fabricants s’affirment également sur le marché avec des caractéristiques différentes, mais pour des résultats presque identiques.